Le E-commerce : Qu’est-ce que c’est ?

Le commerce électronique, également appelé commerce sur Internet, désigne l’achat et la vente de biens ou de services sur Internet.

Le commerce électronique est souvent utilisé pour désigner la vente de produits physiques en ligne, mais il peut également décrire tout type de transaction commerciale facilitée par Internet.

Pour faire plus simple, on peut le définir comme étant l’échange de biens et de services entre deux personnes (physiques ou morales) à distance via Internet.

L’histoire du commerce électronique commence avec la toute première vente en ligne: le 11 août 1994, un homme a vendu un CD du groupe Sting à son ami par l’intermédiaire de son site Web, Net Market, une plateforme de vente au détail américaine.

Il s’agit du premier exemple d’un consommateur achetant un produit d’une entreprise via le Web ou le «commerce électronique» tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Depuis lors, le commerce électronique a évolué pour faciliter la découverte et l’achat de produits par le biais de détaillants et de marchés en ligne.

Les indépendants, les petites entreprises et les grandes entreprises ont tous bénéficié du commerce électronique, ce qui leur permet de vendre leurs biens et services à une échelle qui n’était pas possible avec le commerce de détail hors ligne traditionnel.

Si on prend le cas du Sénégal, il fut un temps où nous pouvions penser que le e-commerce n’existait pas vraiment puisque la plupart des transactions se faisaient au téléphone ou en face à face. Les boutiques en ligne ne servaient qu’à exposer les produits. Une fois qu’un client est intéressé, il devait passer un coup de fil où il entamait et finalisait sa transaction d’achat. Il y’avait donc un soucis d’automatisation des sites de e-commerce. Les promoteurs de sites de e-commerce étaient obligés de s’adapter aux réalités locales. Au Sénégal, le taux de bancarisation était encore faible. Même si certains prestataires proposaient le paiement par porte- monnaies électroniques, il restait du chemin à faire.

Selon les études , les principaux sites de e-commerce au Sénégal étaient Jumia, kaymu, blueline ,Cdiscount, dakarwebstore, diayma, annonceavnue, niokobok, marchebi, soxlaa. Ce sont des sites dont les promoteurs ont su battre le fer pendant qu’il était chaud , entreprendre à une période où les sites de e-commerce n’existaient pas vraiment au Sénégal même si certains d’entre eux n’ont pas fait long feu.

Cependant, malgré cette contrainte, on note en 2019 une réelle évolution quant à la vulgarisation du e-commerce, et certaines barrières majeures sont entrain de sauter petit à petit.

Aujourd’hui nous pouvons compter prés de 60 sites e-commerce dont Jumia, expat, fabella shop, sakanal, nubianbeauty shop, samashopping …Le mobile Banking ainsi que les prestataires de transfert d’argent permettent de resoudre le problème de l’absence de moyen de paiement, il y’a une meilleure vulgarisation du e-commerce grâce à la bonne communication de grandes entreprises connues, et on note aussi une initiation des commerçants traditionnels au e-commerce, qui manifestent un intérêt particulier à l’internet de jour en jour . Il est donc visible que même si la digitalisation du commerce au Sénégal n’est pas encore effective à 100%, elle a pris son envol et est en bonne marche d’évolution.

C’est une pratique très à la mode. Si on met de côté les analphabètes, les personnes pas très branchées réseaux sociaux et internet, nous pouvons affirmer que la plupart des commerçants et  jeunes entrepreneurs rejoignent la course petit à petit . Certaines entreprises qui ont encore gardé leurs méthodes traditionnelles font même appel à nos leaders en e-commerce ( comme expat ou jumia) pour la revente de certains de leurs produits. C’est une méthode parmi tant d’autres car nous comptons plusieurs types de modèles de commerce électroniques pouvant

décrire presque toutes les transactions entre consommateurs et entreprises.

Par exemple :

Entreprise à consommateur (B2C): Lorsqu’une entreprise vend un bien ou un service à un consommateur individuel (par exemple, vous achetez une paire de chaussures à un détaillant en ligne).

Business to Business (B2B): Lorsqu’une entreprise vend un bien ou un service à une autre entreprise (par exemple, une entreprise vend des logiciels en tant que service pour que d’autres entreprises les utilisent)

Consommateur à consommateur (C2C): Lorsqu’un consommateur vend un bien ou un service à un autre consommateur (par exemple, vous vendez vos vieux meubles sur eBay à un autre consommateur).

Consommateur à entreprise (C2B): Lorsqu’un consommateur vend ses propres produits ou services à une entreprise ou à une organisation (par exemple, un influenceur offre une exposition à son public en ligne moyennant des frais, ou un photographe attribue une licence d’utilisation de sa photo à une entreprise).

De plus , la vente peut se faire sous différentes formes. Le commerce électronique peut revêtir diverses formes impliquant différentes relations transactionnelles entre entreprises et consommateurs.

Par exemple :

La vente en Détail: La vente d’un produit par une entreprise directement à un client sans intermédiaire.

La vente en gros: La vente de produits en vrac, souvent à un détaillant qui les vend ensuite directement aux consommateurs.

Le Drop shipping: Vente d’un produit fabriqué et expédié au consommateur par un tiers.

Le Financement participatif: La collecte d’argent auprès des consommateurs avant la mise à disposition d’un produit afin de réunir le capital de démarrage nécessaire pour le commercialiser.

L’ Abonnement: L’achat récurrent automatique d’un produit ou service sur une base régulière jusqu’à ce que l’abonné décide d’annuler.

Les produits physiques:Tout bien tangible nécessitant la reconstitution des stocks et l’envoi physique des commandes aux clients au fur et à mesure des ventes.

Les produits numériques: Biens numériques, modèles et cours téléchargeables, ou supports devant être achetés pour la consommation ou concédés sous licence.

Les Services: Une compétence ou un ensemble de compétences fournies en échange d’une compensation. Le temps du fournisseur de services peut être acheté moyennant des frais.

Ngoné Latissah Dioukhané

Chef de projet – Digicom Agency

Leave a comment